Live report

Retour en images sur … Polaris

Polaris a illuminé la scène de l’Élysée Montmartre ce dimanche 10 mars lors d’un événement très attendu. Ils sont arrivés accompagnés des ensembles Paledusk, Thornhill et Silent Planet, offrant une expérience musicale captivante pour le grand bonheur des spectateurs.

Nous avons compté les jours avant ce spectacle de Polaris à l’Élysée Montmartre et l’instant tant espéré est finalement arrivé. L’enthousiasme grandit tandis que Jamie Hails, vocaliste du groupe, isolé sur scène, débute l’introduction marquante de Harbinger, issue de leur récent opus, Fatalism. L’ambiance s’enflamme sur-le-champ. Notre soulagement est immense lorsque le concert se déroule sans accroc, bien que le bus de Polaris ait subi une avarie quelques heures auparavant. Ils ont néanmoins réussi à se présenter à l’heure pour leur performance.

Le passage vers Nightmare se fait en douceur, entraînant une vague de crowd surfers. Hypermania, qui arrive juste après, met le feu à la fosse dans un vortex de mosh pits, témoignage évident de l’effervescence du public.

Au son de Lucid, l’assemblée entonne les refrains en chœur, leurs chants se propageant dans l’enceinte. Je me hisse alors pour contempler la suite du spectacle depuis le balcon. J’arrive juste à temps pour assister au commencement de Landmine qui provoque un circle pit englobant une vaste zone de la fosse, pendant que « Jésus » est porté en triomphe, une scène presque sacrée.

 

Lire l’intégralité de l’article sur Pozzo Live

 

Retour en images ...

Dernières actualités
Live report
Retour en image sur … Ty Segall
Live report
Retour en images sur … Lord Huron